#Tahitilifestyle : 7 choses que seuls les enfants de Polynésie ont déjà vécu.



Si toi aussi tu as grandi en Polynésie alors tu connais ces 7 choses assez rigolotes qui te rappelleront ton enfance je pense.

1) "Mai café"

Tous les matins à l'heure de petit-déjeuner c'est un rituel de prendre son petit-déjeuner tous ensemble, que ce soit à 4h lorsqu'on habite plus loin que Pirae ou Punaauia, à 5h, à 6h ou 7h pour les plus chanceux, on trouvera toujours sur la table le pot de Milo, le pot de lait Sunshine en poudre, le pot de sucre et celui de Nescafé. Probablement du lait Vai Ora, et si c'est jour de fête tu auras le repas spécial marché : pua'a roti, poisson cru, samoussa, firi firi etc... Et si le voisin ou quelqu'un te rend visite à ce moment là alors tu l'invites à table en criant "haere mai café", viens manger....

2) Soit tu fais partie des enfants en avance, soit tu fais partie de ceux qui sont toujours en retard

Eh oui il y a la catégorie des enfants dont les parents commencent très tôt ou ne peuvent pas se permettre de trainer sinon ils seront dans la circulation. Ceux là tu les reconnais parce qu'à partir de 14 heures ils commencent à fatiguer. Et tu as la catégorie des enfants dont les parents ont la spécialité de croire que quand il reste 5 minutes on va réussir à arriver en cours, et en tant qu'enfant on le croit aussi mais on oublie toujours les 500 mètres avant d'arriver en classe, qui font que la sonnerie a déjà retenti...Alors "Tsss pardon Madame je suis en retard" devient alors ta rengaine habituelle.

3) La savate, balai ni'au ou le po'ara

Même les plus sages ont déjà entendu "taparahi o vau ia 'oe" ou en français "je vais te rosser", parce que tu rentres de l'école trop tard, parce que tu ne veux pas balayer la cour ou encore que tu as osé répondre. Les fessées sont peut être interdite en France mais ne manque pas de pleuvoir au Fenua. Bien sûr on ne parle pas de maltraitance mais simplement de petites corrections qui permettent à certains d'apprendre ce qu'il faut ou ne pas faire et surtout qui est le boss à la maison ou à l'école, eh oui il n'y a pas si longtemps c'était aussi les instituteurs qui nous apprenaient comment se comporter.

4) La danse tahitienne aux spectacles de fins d'années

On n'y manque pas, on devra à un moment ou un autre revêtir le pareu (paréo), les couronnes et la chemise pour les garçons pour apprendre une chorégraphie pour que nos parents viennent nous voir. C'est seulement quand tu sors de la Polynésie que tu te rends compte que les spectacles de fin d'année ne sont pas toujours aussi animés, colorés, et pleins de vie qu'ici.

5) Les "cochoneries" ou encore goûter comme on les appelle

Toi aussi en sortant de l'école tu te mettais à courir pour aller acheter ta "glace rouge" ou tes bonbons chinois avec le miel, ton "twistie" ou encore du chocolat crunchie, picnic... Et quand tu rentres à la maison on sait tout de suite parce que tu as soit les doigts oranges, rouges ou plein de chocolat ou alors ton T-shirt est tout sale mais tu insistes en disant que tu es rentré directement depuis l'école.

6) Aller quelque part dans la benne de la voiture

Les routes de Tahiti sont devenues trop dangereuses pour continuer cette pratique mais dans les îles c'est encore assez fréquent, quand on va tous à la plage, au magasin ou ramasser les coco... On monte tous dans une seule voiture et c'est vraiment un moment convivial, d'être debout quand il y a des trous, de s'asseoir parce que le trajet est long et qu'il n'y a plus de place debout près de la cabine de toute façon. Si jamais il pleut tu prends l'eau mais on s'en fiche on est dans les îles...

7) Le truck

Que ce soit quand tu es petit à 4 heures du matin au tape'ara'a truck, en marchant quand tu reviens de la mer à 16 ans ou même quand tu es à l'université un mercredi midi pour rentrer en ville ou à la presqu'île, le truck est ton ami... Enfin quand il n'est pas déjà plein, quand il veut bien s'arrêter et surtout que tu as des sous ! Le seul moment où c'est gratuit c'est quand tu vas au sport, à la rame, au stade avec ta classe...

Ce sont tous ces choses qui nous rappellent notre enfance et qui depuis ont bien changée... La glace rouge est plutôt à 60 franc au lieu de 50... Le truck c'est pour le folklore mais ce sont les bus qui ramassent au bord de la route, on ne peut plus rester dans la benne mais certaines choses ne changent pas comme les spectacles, les corrections de mamie et papi et le café pour tous ceux qui passent.. Ceux qui n'ont pas encore ce problème ce sont les personnes qui vivent dans les autres îles, et qui prennent toujours le truck et vivent encore une culture préservée.

What about you ?

Et toi quel est ton souvenir de ton enfance ? Qu'est-ce qu'on ne fait plus aujourd'hui qui était ton quotidien avant ?

Posts les plus consultés de ce blog

#Culture : Pourquoi les tahitiens ont un accent qui a de quoi faire des jaloux.

#Fenua - 5 astuces pour ramener les produits frais (ou non) de Tahiti dans ta valise !